OK

Dalles de verre - analyse et conservation

Les verrières en dalles de verre ont une signification particulière dans l’architecture de la période de l’après-guerre, d’autant plus qu’elles sont étroitement liées à l’évolution des constructions en béton. Elles sont également considérées comme une alternative au traditionnel vitrail au plomb. Après les pionniers comme Alexandre Cingria, la majorité des artistes actifs dans le domaine verrier ont créé des œuvres en dalle de verre, technique qui a connu son âge d’or dans les années 1950 à 1980.

Après environ 50 ans, de nombreuses dalles de verres présentent des dommages, parfois graves. Outre les dégradations spécifiques au béton, dues en partie à la qualité insuffisante de ce matériau, des interactions physiques et chimiques entre le béton armé et le verre peuvent aussi apparaître et présenter des défis techniques particuliers pour la conservation de ces œuvres d’art.

L’objectif principal du projet portera sur le développement d’un instrument pratique, permettant d’une part de recenser et de cartographier aisément, avantageusement et de manière fiable les dégâts sur ces dalles de verre et d’autre part d’identifier les causes ayant provoqué ces dégâts. Diverses approches et méthodes de recherches doivent être développées et testées sur des objets de références. Les approches et méthodes développées devront aussi servir de base pour un monitoring et l’établissement de concepts de conservation.

Projet mené par

Dr. Sophie Wolf, Vitrocentre Romont

Partenaires

  • Prof. Felix Wenk und Dr. Johannes Hugenschmidt, Fachstelle Bauwerkserhaltung & zerstörungsfreie Prüfung, Hochschule für Technik Rapperswil
  • Dr. Christophe Gosselin, Géotest SA, Le Mont-sur-Lausanne

Soutenu par

  • Office fédéral de la culture, Patrimoine culturel et monuments historiques
  • Fondation Sophie et Karl Binding
  • Fondation UBS pour la culture
Vitrocentre Romont Au Château Case postale 225 CH-1680 Romont Tél. +41 (0)26 652 18 34 Fax +41 (0)26 652 49 17 cr:vasb:ivgebprager.pu